AUGMENTATION MAMMAIRE – QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

1. LIFTING DES SEINS VS. AUGMENTATION MAMMAIRE : COMMENT SAVOIR CE QUI EST NÉCESSAIRE ?

Pour les femmes qui souhaitent une augmentation mammaire, on  recommande généralement un lifting des seins lorsque le mamelon se trouve au niveau ou en dessous du pli de la partie inférieure du sein. Si le mamelon est au-dessus du pli, mais qu’il y a beaucoup de tissu sous le pli, on  peut recommander un lifting pour éviter d’utiliser un très gros implant.

2. COMMENT CHOISIR LA BONNE TAILLE D’IMPLANT MAMMAIRE ?

Il existe de nombreuses formules basées sur divers paramètres, mais pour moi, les considérations les plus importantes sont les attentes de la patiente. Ses objectifs  sont-ils raisonnables et sûrs ? Nous choisissons ensuite un implant en fonction de sa taille, de son poids, de son tour de poitrine et de la taille de ses seins existants. La plupart des patientes choisissent des implants qui leur donneront un bonnet C ou légèrement plus. On a des patientes dont le style de vie rendrait un bonnet B plus approprié. D’autres peuvent penser qu’un bonnet D répondrait mieux à leurs objectifs . On essaie de donner aux patients des options pour qu’ils puissent choisir ce qui leur convient le mieux.

3. LES IMPLANTS MAMMAIRES PERMETTENT-ILS DE REMONTER DES SEINS LÉGÈREMENT AFFAISSÉS ?

Les implants rendent les seins plus volumineux et donnent l’illusion de remonter le mamelon en ajoutant du volume sous le mamelon. De nombreuses patientes semblent s’affaisser après une perte de volume, même si le mamelon est bien positionné. Ces patientes peuvent avoir l’air liftées après avoir subi une simple augmentation mammaire.

4. PEUT-ON AVOIR DES IMPLANTS MAMMAIRES SOUS ANESTHÉSIE LOCALE ?

Certains chirurgiens pratiquent des augmentations mammaires sous anesthésie locale, souvent dans les locaux du cabinet. Pour un maximum de sécurité et de confort, on  préfère que la patiente soit endormie et on  réalise toutes les augmentations mammaires dans un centre hospitalier de chirurgie ambulatoire.

5. PEUT-ON  AVOIR DES IMPLANTS MAMMAIRES SI ON  PRÉVOIT D’AVOIR DES ENFANTS À L’AVENIR ?

De nombreuses femmes se font poser des implants mammaires avant d’avoir des enfants. Cependant, il est important de savoir que la grossesse et l’allaitement peuvent avoir un effet profond sur la forme et la taille des seins. Si vous prévoyez d’avoir des enfants dans un avenir proche, il est préférable d’attendre après pour procéder à une augmentation mammaire.

6. PEUT-ON ALLAITER SI J’AI DES IMPLANTS MAMMAIRES ?

La plupart des femmes peuvent allaiter après des implants mammaires. Toutefois, il est possible qu’elles ne puissent pas le faire.

7. QUELLE EST LA MEILLEURE FORME D’IMPLANTS POUR OBTENIR DES RÉSULTATS PLUS NATURELS ?

La plupart des chirurgiens plasticiens utilisent généralement des implants ronds et lisses. Pour la plupart des femmes, un implant à profil modéré donnera la meilleure forme. Les implants à profil haut conviennent mieux aux patientes qui veulent des implants volumineux sans que leurs seins soient trop larges, et les implants à profil bas peuvent être utilisés pour les patientes qui ne souhaitent qu’une légère augmentation de volume. Les implants de forme anatomique sont tous texturés et ne bougent pas. Ils sont très utiles pour la reconstruction mammaire, mais on  les utilise rarement pour une augmentation mammaire.

8. LES IMPLANTS EN SILICONE DURCISSENT-ILS AVEC LE TEMPS ?

Les implants eux-mêmes ne durcissent pas, mais les tissus qui les entourent peuvent s’épaissir et se contracter, ce qui leur donne une sensation de dureté. Ce phénomène est connu sous le nom de contracture capsulaire et peut souvent être traité sans chirurgie supplémentaire.

9. LES IMPLANTS MAMMAIRES DOIVENT-ILS ÊTRE REMPLACÉS AU FIL DU TEMPS ?

Les implants peuvent se dégrader avec le temps et éventuellement fuir. Les implants salins se dégonflent simplement, et de nombreuses femmes attendent que cela se produise avant de les remplacer. Les implants en silicone peuvent fuir et rester asymptomatiques indéfiniment. L’autorité de santé publique recommande des examens IRM périodiques pour les femmes ayant des implants en silicone. Malheureusement, les résultats ne sont pas toujours concluants. Une meilleure option serait de les remplacer tous les 10 à 15 ans. De nouveaux implants offriront également une nouvelle garantie à la patiente.

10. QUELLE EST LA DURÉE DE L’INDISPONIBILITÉ POUR UNE CHIRURGIE D’AUGMENTATION MAMMAIRE ?

La plupart des femmes peuvent reprendre le travail avec quelques restrictions après une semaine. On  demande aux patientes d’éviter de soulever plus de 10 kg et d’éviter toute activité intense pendant 3 semaines.

11. SILICONE VS. SALINE : QUEL IMPLANT MAMMAIRE EST LE PLUS SÛR ?

On  pense que les deux sont sûrs. L’implant en gel de silicone est sans doute le dispositif médical le plus étudié dans l’histoire de la médecine. Les implants en gel de silicone ont un taux de satisfaction des patientes plus élevé, car ils présentent moins d’ondulations et donnent une sensation plus naturelle que les implants salins. Ils semblent être plus durables et nécessitent moins de révisions. Cela signifie moins de chirurgie et moins de risques.

12. QUELS SONT LES RISQUES DES IMPLANTS MAMMAIRES ?

Il existe des risques associés à toute intervention chirurgicale, tels que les saignements, les cicatrices, les problèmes de cicatrisation, les infections et les complications liées à l’anesthésie. Les risques propres à l’augmentation mammaire peuvent être les suivants :

  • Cicatrices qui rendent les implants durs,
  • Asymétrie,
  • Irrégularité du contour,
  • Mauvais positionnement des implants,
  • Perte de sensation,
  • Incapacité à allaiter,
  • Impossibilité d’obtenir le résultat souhaité et nécessité éventuelle de révisions futures.

Cette liste n’est pas exhaustive et les patients peuvent avoir des préoccupations particulières qui doivent également être prises en compte. Pour votre sécurité et votre satisfaction, il est important de trouver le bon chirurgien. Quelqu’un qui vous écoutera et vous aidera à atteindre vos objectifs.

Voir pour en savoir plus :

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code