Injections acide hyaluronique Genève

 INTRODUCTION sur les produits de comblement du visage

Les traitements impliquant l’utilisation de produits de comblement pour corriger les imperfections du visage sont devenus de plus en plus fréquents ces dernières années, trouvant des indications spécifiques dans différentes situations et représentant une alternative valable aux interventions chirurgicales qui ne sont pas toujours acceptées ou possibles, comme le lifting frontal, la malaroplastie (augmentation chirurgicale des pommettes), la chinoplastie et la chéiloplastie (augmentation des lèvres).
Les premiers produits de comblement utilisés, hormis le silicone liquide, interdit depuis de nombreuses années, étaient à base de collagène bovin et ont été introduits dans la pratique clinique dans les années 1980 ; ils donnaient de bons résultats mais nécessitaient des tests d’allergie préalables. Par la suite, d’autres substances ont été étudiées dans le but d’éviter les tests préliminaires et d’augmenter la permanence et l’efficacité du produit.
En fonction de la durée dans le temps, on peut schématiquement parler de fillers résorbables, de fillers semi-permanents et de fillers permanents. Les produits de comblement permanents et semi-permanents peuvent donner lieu à de graves réactions inflammatoires au fil du temps, et peuvent migrer et se superficialiser, provoquant des problèmes et des déformations qui ne peuvent pas toujours être contrôlés, ce qui limite considérablement leur utilisation à des fins esthétiques. À cet effet, il peut être utile de lire le chapitre sur les effets secondaires des produits de comblement sur ce site.
Pour ces raisons, depuis plusieurs années, les produits de comblement les plus utilisés sont à base d’acide hyaluronique, qui est totalement biocompatible, sans risque d’allergies, résorbable et ne provoque pas de réactions inflammatoires après un certain temps.
Les produits de comblement peuvent être utilisés à des fins différentes, soit pour remplir, soit pour augmenter le volume.
Lors de la première application, ils réduisent ou éliminent les rides superficielles et profondes ainsi que les dépressions de l’épaisseur de la peau de différentes origines : l’injection sous le défaut le détend et l’aplatit de manière très naturelle.

En revanche, lorsqu’ils sont utilisés pour augmenter le volume, ils sont appliqués à différents endroits.

Les lèvres peuvent être mises en valeur en accentuant le contour et le dessin, les rendant plus harmonieuses dans l’ensemble, sans modifier les volumes, ou bien elles peuvent être augmentées lorsqu’elles sont trop fines.
Les coins de la bouche peuvent être remplis et surélevés, ce qui donne un aspect plus serein et détendu au visage et élimine le regard triste.
Les pommettes peuvent être augmentées, donnant au visage plus de caractère et une apparence plus jeune.
Le menton peut être modifié tant dans sa forme (par exemple en l’arrondissant s’il est trop pointu et vice versa) que dans sa projection (dans le cas d’un menton fuyant).
Le contour de la mâchoire peut être modifié en harmonisant le profil, surtout dans la partie antérieure, ou en modifiant légèrement la forme de l’ovale en accentuant la région de l’angle postérieur, rendant le visage plus « volontaire ».

Une plus grande réintégration des volumes avec une distribution plus homogène du ou des produits étendue également aux joues avec un effet de « rajeunissement et de lifting médical non chirurgical » peut être obtenue en utilisant de plus grandes quantités de produit injectées avec des micro-canules appropriées.
Des produits de différents types et de différentes compositions sont indiqués en fonction du site ; il n’est certainement pas approprié d’utiliser le même produit pour corriger une ride de la lèvre mince (le fameux code-barres) ou pour donner du volume à une pommette insuffisante.

ACIDE HYALURONIQUE

Avec plus de 10 millions de traitements effectués, l’acide hyaluronique est actuellement la substance la plus fréquemment utilisée comme produit de remplissage. c’est-à-dire le « bouche-trou ». Il s’agit d’implants injectables utilisés pour corriger les rides, les sillons, les dépressions et pour augmenter le volume des lèvres, des pommettes, de la mâchoire et d’autres zones du visage. L’acide hyaluronique est une substance naturelle, normalement contenue dans notre organisme, en tant que composant de la matrice extracellulaire ; il est essentiel pour la formation de la matrice de collagène et des fibres élastiques et pour le maintien de l’hydratation de la peau. Dans le derme, il agit comme un échafaudage de soutien, se liant à d’autres substances pour donner à la peau fermeté et hydratation, car il a une grande capacité à fixer l’eau. Les altérations de l’acide hyaluronique contribuent au vieillissement de la peau. Le mécanisme d’action de l’acide hyaluronique injecté en tant que « filler » est dû aux propriétés viscoélastiques du produit, à sa capacité d’attirer et de retenir l’eau et à la synthèse ex novo de collagène par la stimulation des fibroblastes. Les produits de comblement à base d’acide hyaluronique sont essentiellement constitués d’un gel cristallin d’acide hyaluronique, synthétisé en laboratoire avec différentes formulations en fonction des sites où le produit est injecté et du type de résultat recherché. Le gel est stérile, transparent et viscoélastique. Une fois injecté, l’acide hyaluronique est progressivement réabsorbé par l’organisme. En se décomposant, l’eau prend sa place. Lorsqu’il est entièrement absorbé, il se transforme en eau et en dioxyde de carbone et disparaît du corps sans laisser de trace. L’acide hyaluronique est synthétisé en laboratoire et n’est pas d’origine animale. Il n’y a donc aucun risque de déclencher des réactions allergiques si vous êtes sensible aux aliments courants tels que le bœuf, le poulet et les œufs, ou de transmettre des maladies.

QUE FAIRE AVANT LE TRAITEMENT ?

Aucun test sanguin n’est nécessaire. Il est nécessaire d’informer votre médecin de toute réaction allergique à l’anesthésie locale, de tout épisode antérieur d’herpès et, surtout, de tout traitement antérieur avec des produits de comblement. Il est nécessaire de savoir quelles substances ont été utilisées précédemment et de signaler tout problème ou complication afin d’éviter d’éventuelles interactions médicamenteuses. Il est également conseillé de ne pas avoir pris d’aspirine (acide acétylsalicylique) ou de médicaments anticoagulants dans la semaine précédant le traitement, afin de réduire le risque de saignement et d’ecchymoses.

TRAITEMENT

Le traitement s’effectue en ambulatoire et consiste à injecter le produit dans les sites appropriés.
L’injection se fait à l’aide d’une aiguille extrêmement fine et la méthode d’injection varie en fonction des sites et de la préférence du médecin. On peut utiliser la technique dite du « tunnel », dans laquelle l’aiguille est insérée presque parallèlement à la surface de la peau et la substance est injectée à la sortie, ou la technique du « micropunch », dans laquelle la substance est injectée perpendiculairement à la zone à traiter. Dans certains cas, un remplissage optimal est obtenu en plaçant le produit à différents niveaux ou de manière croisée, créant ainsi un réseau intradermique de soutien.
Depuis peu, l’injection d’acide hyaluronique à l’aide de micro-canules est de plus en plus populaire, notamment en cas d’augmentation de volume et de distribution diffuse dans plusieurs plans, afin de réduire le traumatisme lié au déplacement de l’aiguille.
La gêne/douleur varie en fonction de la sensibilité individuelle, le seuil de douleur étant subjectif, et du site où est injecté l’acide hyaluronique. La région naso-génienne et le contour mandibulaire ne sont pas particulièrement sensibles, tandis que les lèvres ou la région zygomatique sont généralement plus douloureuses. Depuis quelque temps, on trouve également sur le marché des acides hyaluroniques avec un anesthésiant local, qui contribuent de manière significative à réduire la douleur. Dans certains cas, si nécessaire, une anesthésie tronculaire, identique à celle pratiquée par le dentiste, peut être réalisée afin d’éliminer la sensation douloureuse, ou, alternativement, une pommade anesthésiante topique peut être appliquée.

RÉSULTATS

Les résultats sont immédiatement perceptibles à la fin du traitement.
S’ils sont injectés correctement, dans les « bonnes » quantités et aux endroits appropriés, les résultats sont très naturels et pas du tout artificiels. Il est également possible de diviser l’intervention en plusieurs séances, afin d’obtenir progressivement l’effet souhaité et de perfectionner les résultats. Le résultat dépend fortement de la situation initiale, comme dans tous les traitements de chirurgie et de médecine esthétique. Il est donc très important que le médecin et le patient discutent des possibilités et des limites du résultat souhaité.
Dans le cas de rides nasogéniennes banales, avec une simple dépression sur les côtés des narines, les résultats peuvent être très satisfaisants et obtenus en une seule séance. En revanche, dans le cas de rides nasogéniennes très prononcées, il faut non seulement plusieurs ampoules, mais aussi éventuellement plusieurs séances pour obtenir le résultat souhaité. Il faut bien comprendre que les produits de comblement ne constituent pas une alternative à un véritable lifting, mais qu’ils peuvent contribuer à améliorer l’aspect général du visage.
En ce qui concerne les lèvres, il est possible d’en souligner le contour en rendant le vermillon plus harmonieux et plus beau, en augmentant légèrement le volume de façon très naturelle avec un ou deux flacons de produit en une seule séance. Dans le cas de lèvres très petites et fines, si l’on souhaite un changement plus important, tout en conservant le bon équilibre et un aspect naturel, il est nécessaire d’utiliser au moins deux flacons et de répéter souvent la séance après 2-3 semaines pour obtenir le résultat souhaité. De cette manière, il est possible de contrôler progressivement l’augmentation, en évitant les changements soudains d’apparence et en réduisant le risque d’œdème inflammatoire.

QUE FAIRE APRÈS LE TRAITEMENT ?

Immédiatement après le traitement, une légère rougeur et une sensation de démangeaison dans la zone traitée sont normales. L’inconfort est temporaire et disparaît généralement après quelques heures. Un certain gonflement est possible pendant quelques heures, mais peut durer plus longtemps en cas d’augmentation du volume des lèvres. Les nodules durs peuvent être palpables, bien que non visibles, et ne sont plus perceptibles après quelques jours. Il y a parfois des ecchymoses, qui persistent rarement pendant quelques jours, et qui peuvent être masquées avec de l’anticerne. Il peut être conseillé d’appliquer des compresses froides le soir après le traitement et de dormir avec la tête légèrement surélevée pendant la première nuit.

Vous avez tapé acide hyaluronique Geneve et êtes arrivés sur notre site ? Nous espérons que vous avez eu des réponses utiles

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code